Conseils, astuces et nouveautés

L'année des téléphones pliables commence fort!

Chroniqueur techno

2.jpg

 

 

 

Dans le domaine de la technologie, la recherche et le développement sont souvent des étapes gardées très secrètes mais, compte tenu des concepts et des prototypes présentés en 2018, il était facile de prédire que les premiers modèles de téléphone pliable seraient mis en marché en 2019. Ce qui en a surpris plus d’un, c’est la vitesse à laquelle les annonces se sont succédé. L’année 2019 était à peine commencé que déjà trois entreprises s’étaient lancées dans l’arène avec leur nouveauté, soit :

 

1.jpg

 

 

Avec moins de dix ans d'existence, la compagnie Royole, spécialisée dans les composantes électroniques flexibles, a été la première à prendre le risque de présenter son appareil pliable.  Après l’avoir dévoilé en Chine à la fin du mois d’octobre, Royole a lancé son téléphone FlexiPai en Amérique en janvier dernier, lors de la grande messe annuelle de l’électronique : le Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas.

 

Déplié, l’appareil offre un écran de 7,8 pouces avec une épaisseur de 7,6 mm, ce qui le positionne en rival de choix dans la catégorie des petites tablettes. Une fois plié, deux écrans d’environ 4 pouces peuvent se contrôler de façon indépendante. Un point négatif à souligner : la courbure causée par l’articulation rend l’appareil beaucoup trop épais pour le transport.  Bref, c’est un bel effort, et surtout une belle première, mais qui manque de raffinement.

 

 

2.jpg

 

 

Par la suite, un premier grand nom se lançait dans la course le 20 février à San Francisco : Samsung, avec son Galaxy Fold (à ne pas confondre avec un Ford Galaxy!). On a admiré sa capacité à se plier, à faire passer une application du petit écran au grand écran, et même à gérer jusqu’à trois applications en simultané.

 

L’appareil, doté d’un écran de 4,3 pouces, s’ouvre comme un livre sur un écran de 7,3 pouces aux proportions inhabituellement carrées (4,2:3).  Avec la multiplication des écrans, on multiplie aussi les lentilles photographiques : on en compte six!

 

Malgré la belle démonstration, le prix de détail suggéré de 1 980 $ US (plus de 2 500 $ CAD) risque d’en décourager plus d’un. À suivre lors de sa sortie officielle le 26 avril prochain.

 

Notons finalement au passage que la conférence du 20 février dernier a également permis à Samsung d’annoncer ses autres nouveaux appareils Galaxy, soit les S10e, S10 et S10x.

Moins d'une semaine après la grande annonce de Samsung, c'était au tour de Huawei de faire son grand dévoilement. À peine 24 heures avant l’ouverture du Mobile World Congress (MWC) de Barcelone, le géant chinois a présenté son nouveau et très séduisant Mate X.

 

3.jpg

 

Lorsque plié, l’appareil offre un écran de 6,6 pouces à l’avant, et de 6,4 pouces à l’arrière. Déplié, on passe à un écran de 8 pouces de diagonale dans des proportions qui, comme chez la concurrence, se rapproche du carré (8:7,1).  Encore une fois, Huawei s’est associé avec Leica pour ses systèmes de caméras. Ici, on en dénombre quatre. L’appareil pliable, qui sera compatible avec l’éventuel réseau 5G, offre de la mémoire à profusion avec deux compartiments pour des cartes SIM.

 

Huawei offre un produit qui, au point de vue technique, est similaire au Galaxy Fold.  Le Mate X se démarque cependant à un niveau primordial pour bon nombre d’utilisateurs: l’esthétique! Avec des lignes plus raffinées, une intégration plus fluide des écrans et une incroyable épaisseur de seulement 11 millimètres lorsque plié, tout porte à croire que Huawei ne voulait pas produire un téléphone pliable comme les autres.  Car si c’est une chose de permettre à un écran de plier, c’en est une autre de le faire avec élégance.

 

Voilà où en est le dossier des appareils pliables. Certaines entreprises, telle Apple, tardent à se joindre à la parade, mais des brevets existants laissent penser qu’ils seront bientôt dans la course eux aussi. D’autres, comme LG, optent pour un écran double (une sorte de Nintendo DS) plutôt qu’un écran pliable. 

 

Les produits seront offerts sous peu mais beaucoup de questions se posent.  La principale : les clients seront‑ils au rendez-vous? Cette nouvelle gamme de produits deviendra-t-elle un marché rentable? Après tout, quelqu’un devra bien compenser tous ces millions de dollars payés en recherche et développement. À plus de 2 500 $ par appareil, le besoin doit être réel.

 

D’un autre côté, cette innovation est peut-être la nouveauté que le monde de la mobilité attendait.  Qu’en pensez-vous? Ça vous allume? Vous amuse? L’achèterez-vous un jour?

 

En terminant, une question un peu philosophique : avec les Galaxy Fold, Mate X et FlexiPai, sommes-nous en présence de téléphones cellulaires dépliables ou de tablettes pliables?

 

1 Commentaire
Super utilisateur

Pour le moment, ce sont des innovations très prometteuses mais aussi très dispendieuses... il va falloir que les Xiaomi et autres copieurs se lancent dans la bataille pour faire baisser les prix.