Conseils, astuces et nouveautés

Windows 10: au doigt et à l’oeil! La chronique de Mathieu Roy

Responsable éditoriale

Microsoft a récemment annoncé ses plans concernant le déploiement de la technologie «Eye Control» sur son très populaire système d’exploitation Windows 10. L’objectif est bien simple: rendre possible le contrôle des fonctions de l’ordinateur par le simple mouvement des yeux.

 

Par Mathieu Roy, chroniqueur Web et médias sociaux

 

 

Si contrôler son ordinateur avec ses yeux peut sembler tout droit sorti d’un film de science fiction pour certaines personnes, cela amène aussi à se demander:  à quoi cela peut bien servir?

 

Les impacts liés à cette technologie sont énormes, particulièrement pour les personnes atteintes de maladies neuromusculaires dégénératives comme la SLA. Le physicien de renommée internationale, Stephen Hawking, utilise déjà une technologie de contrôle semblable. Malheureusement les solutions de «eye tracking» ne sont pas à la portée de tous, souvent développées à grands frais et à petite échelle.

 

Le seul moyen de communication vers l’extérieur

 

Microsoft permettra donc, à moindres coûts, à une personne souffrant de SLA de communiquer avec ses proches en rédigeant un texte qu’elle composera en regardant la succession des lettres qui composent le mot. Ou comment nos yeux deviennent un clavier et une souris.

 

C’est en découvrant le tragique destin du joueur de la NFL Steve Gleason que des employés de Microsoft ont décidé de créer un concours de programmation et de former une équipe de recherche dédiée afin d’accélérer le développement de cette technologie. L’idée: la rendre accessible au plus grand nombre.

 

Ainsi, depuis 2014, Microsoft travaille en collaboration avec la compagnie Tobii, qui fabrique les modules capables de lire les mouvements de l’oeil.

 

Une personne qui voudra utiliser la technologie «Eye Control» sur Windows 10 devra se prémunir d’un module de lecture des mouvements de l’oeil. Et ça sera tout! L’option du  suivi des yeux sera en effet intégrée dans Windows 10.

 

On devra attendre à l’année prochaine car, même si la phase bêta a été officiellement lancée ce mois-ci, il n’y a pas encore de date annoncée pour le déploiement au grand public du «Eye Control».

 

Harish Kulkarni, chef scientifique chez Microsoft, est bien conscient que la vitesse de mise en place de ce système peut grandement améliorer la qualité de vie des gens touchés par la maladie: «ce n’est pas comme si quelqu’un allait mourir si on ne travaillait pas aujourd’hui, certes, mais dans notre cas c’est littéralement le cas: il s’agit toujours d’une course contre la progression de la maladie d’un patient».

 

Des considérations marketing?

 

Microsoft n’est pas seul à s’intéresser au suivi des yeux. Facebook a notamment fait l’acquisition de la start-up The Eye Tribe en décembre 2016. Officiellement, l’ambition de Facebook est de nous permettre de faire défiler notre fil d’actualité seulement avec le mouvement des yeux.

 

Officieusement, on peut spéculer... Facebook ne serait-il pas également intéressé par d’autres informations que vos yeux pourraient lui transmettre? 

 

Pourrait-on par exemple calculer le temps passé à regarder des publicités? Il s’agirait d’une donnée importante et unique qui pourrait permettre à Facebook de demander plus d’argent aux annonceurs selon la qualité de notre attention sur leurs annonces. On pourrait du même coup arriver à créer des publicités au design hyper efficace en fonction des endroits où nos yeux se posent en premier, et où ils passent le plus de temps.

 

Si pareille utilisation voit le jour, cela viendrait révolutionner le monde de la publicité en ligne.

 

Les gestionnaires de sites pourraient vendre des espaces de publicité en ligne à plus fort prix, en fonction de la qualité de l’attention des internautes. Les annonceurs, eux, pourraient  payer les frais publicitaires seulement si leur publicité à été vue (et regardée) et non pas aussitôt que la page Web est téléchargée.

 

Encadrer le développement de cette technologie 

 

Bien des gens sont emprisonnés dans leur propre corps à cause de la maladie. Le projet de suivi des yeux de Microsoft est fascinant et il aura sans aucun doute un impact énorme sur les personnes malades, mais aussi sur leurs proches.

 

Face à toutes ces avancées, nous devrons créer les balises qui encadreront les compagnies qui possèdent ces technologies… Si d’un côté on offre la possibilité de communiquer à certaines personnes, de l’autre on fait face à une technologie qui pourrait devenir très invasive.

 

 

Envie d'en jaser sur le forum? De donner une mention "J'aime" à cet article ou de le commenter? Inscrivez-vous ici, c'est rapide et gratuit! 

1 Commentaire
Baron

c'est vrai que j'avais pas vu le côté sombre marketing derrière cette innovation.... !!