Conseils, astuces et nouveautés

Votre enfant est en âge de passer ses premiers moments devant les écrans ?

Rédacteur

iStock-491885648.jpg

 

 

 

Voici quelques conseils pour l’accompagner.

 

Les écrans sont omniprésents dans nos vies, peu importe notre statut social ou notre occupation. Du matin au soir — et parfois même pendant la nuit —, ils gèrent nos moindres mouvements et nos activités au point d’être pratiquement devenus indispensables. Agenda électronique, logiciels et applis, jeux vidéo, plateforme de visionnement en continu (comme Netflix), égoportraits, plateforme de réservation de tout-inclus ou lecture de journaux ne représentent qu’une petite partie des ressources visuelles et interactives qui nous sont offertes. Ces contenus s’affichent sur nos télés intelligentes, nos ordinateurs portatifs, nos cellulaires et nos tablettes, et ils nous divertissent tout en nous rendant la vie plus facile. On les aime autant qu’on les déteste et on ne peut plus s’en passer.

 

Cependant, lorsqu’il s’agit de laisser nos enfants avoir accès à des appareils, l’enjeu n’est plus le même, et les discours à propos des dangers d’une utilisation abusive abondent. Vous êtes de bons parents, et le bien-être de vos enfants vous tient à cœur. C’est pourquoi il est conseillé d’encourager votre enfant à évoluer sainement dans notre monde numérique, en évitant de générer des frustrations ou même un sentiment de rejet au sein de son groupe d’amis et de la famille (pourquoi y avez-vous accès et pas lui ?) qui pourraient constituer des entraves à son épanouissement.

 

Cela dit, instaurer des règles pour établir un temps d’écran modéré et responsable pour votre progéniture est une excellente initiative. Pour vous aider dans cette mission éducative 2.0, voici cinq conseils praticopratiques :

 

  1. D’entrée de jeu, il est très important de définir vos craintes quant aux répercussions d’une exposition des enfants aux écrans : violence, perte de temps et de créativité, trouble de la nutrition et répercussions sur la santé, accoutumance, baisse des résultats scolaires (si l’enfant est en âge d’être affecté à cet égard), anxiété ou difficulté sociale.

 

  1. N’hésitez pas à vous informer sur le sujet en consultant Internet et diverses revues, en parlant à vos amis parents qui ont déjà été confrontés aux mêmes enjeux ou en discutant avec un professionnel.

 

La règle des « 3-6-9-12 », élaborée par le psychiatre et psychanalyste français Serge Tisseron, est une méthode qui a largement fait ses preuves auprès des jeunes parents.

 

En résumé, voici ce que le spécialiste préconise :

  • Pas de télévision avant 3 ans
  • Pas de jeux vidéo avant 6 ans
  • Pas d’Internet seul avant 9 ans
  • Pas de réseaux sociaux avant 12 ans

  1. Avant de fixer des règles d’utilisation, il est nécessaire de cerner les besoins de vos enfants et de considérer ce que les écrans peuvent leur apporter. Une discussion avec eux vous permettra donc de mieux comprendre la relation de votre enfant avec les écrans et les besoins qu’une tablette, un cellulaire ou la télé peuvent combler. Les présumés bienfaits d’un accès aux écrans peuvent inclure, entre autres, le rêve, les apprentissages, la tranquillité, la liberté et les liens sociaux.

 

Une fois les besoins et les bienfaits clarifiés, vous aurez en main les éléments-clés pour fixer vos règles et permettre à votre enfant de vivre une relation saine et équilibrée avec les écrans.

 

  1. On ne laisse pas un enfant faire ses premiers pas tout seul devant un écran. L’Internet et la télévision sont formidables, mais ils véhiculent beaucoup d’images et de messages qu’un enfant ne devrait pas voir. Il est donc important de l’accompagner lors de ses premiers contacts virtuels et télévisuels. Familiarisez-vous avec le contrôle parental de vos appareils et installez un moteur de recherche approprié sur tous ceux qui offrent un accès au Web. Les moteurs de recherche filtrent le contenu pour ne laisser passer que ce qui est adéquat, selon l’âge de l’enfant. Kidoz, Webjuniors, Xooloo ou Wikimini en sont de bons exemples.

 

  1. Dernière étape, l’une des plus importantes : limitez l’accès aux appareils de la maisonnée et fixez un temps d’utilisation pour chacun. Vous pouvez, par exemple, décider d’un temps d’écran par semaine, en fixant les jours et les moments de la journée où vos enfants sont libres d’accéder aux appareils, selon leur âge. Vous pouvez également établir des règles de visionnement et d’utilisation pour les jeux, les films, l’Internet et les réseaux sociaux. Enfin, n’hésitez pas à créer une session personnalisée pour votre enfant (dont vous serez le gestionnaire) et n’oubliez pas de configurer le contrôle parental pour que vos critères d’utilisation soient respectés.

 

Vivre loin des écrans est presque irréaliste en 2019. L’important est de faire la part des choses et de permettre à vos enfants de s’épanouir en développant une relation saine avec les écrans. Et n’oubliez pas de leur donner le bon exemple !