Conseils, astuces et nouveautés

Test : le nouveau Galaxy Note10+ de Samsung

Chroniqueur techno

sm_n975_galaxynote10+_r30_pen_auraglow_190621.jpg

 

 

 

La fin de l’été annonce la rentrée scolaire pour des milliers d’élèves, et le retour au travail pour bon nombre d’adultes. Cette période de l’année souligne aussi la rentrée technologique pour plusieurs compagnies, et Samsung en fait partie. Maintenant offerts sur le marché : les Galaxy Note10 et Note10+ de Samsung. Depuis quelques jours déjà, je teste avec plaisir le Galaxy Note10+ de Samsung. Voici mes premières impressions.

 

D’entrée de jeu, le Note10+ est impressionnant par sa diagonale d’écran de 6,8 pouces, soit 0,4 pouce de plus que le Note9. Ma première réaction : « Non, là c’est trop grand! Est-ce que ça rentre encore dans une poche de jeans? » Mais, surprise agréable, l’appareil mesure moins d'un millimètre de plus en hauteur et en largeur que le Note9. Encore mieux, le Note10+ est plus mince et plus léger que son prédécesseur (196 g contre 201 g). L’augmentation du ratio entre la taille de l’écran et celle de l’appareil a donc été possible en réduisant au maximum les bordures, absentes sur les côtés, et à peine perceptibles dans le haut et le bas de l’appareil.

 

Le souci du design se remarque aussi dans la fine courbure de l’écran sur les côtés, mais également par l’aspect minimaliste du trou de l’appareil photo. Le haut-parleur est vraiment très bien dissimulé dans la microscopique bordure supérieure de l’appareil, un peu comme Motorola l’a fait avec son Moto Z4. Nul doute que cette tendance sera la nouvelle norme, puisque les écrans occupent de plus en plus d’espace sur les appareils.

 

Samsung a aussi intégré le lecteur d’empreinte digitale dans l’écran développé pour le S10, mais a abandonné au passage le lecteur d’iris du Note9. Si vous voulez déverrouiller votre appareil avec votre visage, il y a toujours l’option de la reconnaissance faciale.

 

Au niveau des appareils photo, un ajout important mérite d’être mentionné : la présence d’une troisième lentille, un ultra grand-angle, au dos de l’appareil. Cette lentille permet des angles de vue de 123⁰ à une résolution de 16 mégapixels. De plus, Samsung a fourni des efforts considérables pour améliorer l’intelligence artificielle du Note10+, de façon à intégrer des fonctionnalités pratiques : stabilisation impressionnante de l’image dans les vidéos, zoom audio qui amplifie le son à mesure que l’on s’approche de la source de son, haute profondeur de champ (HDR) en 4K, mode nuit intéressant, calculateur de profondeur de champ, réalité augmentée plus précise, en plus des ajustements automatiques que l’on connaît. Bref, de l’excellent travail tant au niveau logiciel que matériel.

 

Le Note ne serait pas ce qu’il est sans son stylet, le S-Pen, qui profite lui aussi d’une mise à niveau. Il se connecte toujours par Bluetooth, mais il détecte maintenant six axes de mouvements avec plus de précision. Le S-Pen n’est plus qu’un simple outil d’écriture, c’est aussi une télécommande pour gérer l’appareil photo à distance, pour gérer le défilement d’une présentation ou pour contrôler votre musique sans mettre la main sur le téléphone. Combiné à la réalité augmentée mentionnée précédemment, le S-Pen vous permet de dessiner dans votre environnement physique, mais de laisser vos gribouillis là où vous les aurez placés. Pour le commun des mortels, les nouvelles fonctionnalités du S-Pen peuvent sembler futiles, mais on peut très bien imaginer leur utilité dans différents domaines professionnels. S’il semble n’être qu’un gadget pour l’instant, il deviendra rapidement le nouvel outil qui libérera tout le potentiel créatif des développeurs.

 

Tout comme son prédécesseur, le Note10+ est compatible avec le mode DeX. Cela permet au téléphone de se synchroniser avec un écran et un clavier, le transformant en un ordinateur. Il s’agit là d’une option que j'aime beaucoup et qui gagne à être utilisée. Cette exclusivité de Samsung commence à prendre son sens et plusieurs milieux l’ont déjà adoptée. Par exemple, le 11e district de Chicago remplacera prochainement les encombrants ordinateurs dans ses voitures de police par le Note10+ de Samsung accompagné d’un écran et d’un clavier. Selon une étude menée par Samsung, ce changement permettra au service de police d’effectuer des économies d’environ 30 % comparativement au système précédent.

 

Avec le Note10+, Samsung entre dans le marché des téléphones haut de gamme. Cette petite merveille est puissante, élégante et drôlement bien équipée. Le prix de détail suggéré (1 500 $ CA) risque cependant d’en refroidir plus d’un, mais ceux qui prévoient en faire un outil de travail et l’utiliser à son plein potentiel n’auront aucun problème à justifier cette dépense… s’ils sont prêts à pardonner l’absence de la prise pour écouteurs!