Conseils, astuces et nouveautés

L’explosion de l’univers de l’application mobile se confirme en 2018

Rédacteur

 

 

andrik-langfield-petrides-348253_resized.jpg

 

Cette année, l’App Store et l’Android Market -maintenant Google Play- fêteront leurs dix années de (co)existence.

 

Une décennie que les deux magasins d'applications en ligne, proposés par les systèmes d’exploitations leaders IOS et Android, ont consacré à essayer de faciliter nos quotidiens. En proposant plusieurs millions d’applications depuis sa création, le «monde de l’Appli» a transcendé le paysage de la téléphonie mobile et couvre désormais tous les secteurs d'activités possibles. Prendre des photos et les envoyer vers le futur, éclater du papier bulle mais aussi commander sa 3 fromages, consulter le dernier article de votre chroniqueur préféré ou battre des records à Candy Crush ne sont que quelques une des possibilités qui vous sont offertes depuis l’écran de votre cellulaire.

 

Les appareils mobiles, ces assistants de vie toujours prêts à filer un coup de main (à condition d’avoir de la batterie), sont quasiment devenus des organes à part entière que l’on sollicite 24/7. En effet, des études récentes ont démontrées que l’individu doté d’un téléphone intelligent passerait en moyenne plus de deux heures par jour -soit un mois par an- sur Tinder des applis super cool qui transforment la moindre petite virée smartphone-sque en un moment à la fois pratique et excitant.

 

Un des facteurs encourageant cette utilisation accrue des applications est l’explosion du nombre de nouveautés offertes chaque mois. Les dizaines de milliers de sorties répertoriées tous les 30 jours témoignent des exigences grandissantes en termes de technologie, d’ergonomie et de concept et sont une autre explication majeure à cette boulimie 2.0 -coûteuse pour nous consommateurs, mais ultra rentable pour les compagnies.

 

Pour vous donner une idée, en 2017, l’«Appli économie» a fait débourser plus de 100 millions de $ à une quarantaine de pays dans le monde. En 2018, ce phénomène devrait continuer sur sa lancée et faire augmenter le chiffre d'affaire de cette économie de 30% pour atteindre un pallier record de 110 milliards de $ sur la totalité du globe. Le Brésil, l’Inde et la Chine pourraient être les pays les plus friands en applis cette année (sans blague!)

 

Parmi les tendances attendues en 2018, la réalité augmentée se présenterait comme l’une des plus notables et pourrait exploser dans des contextes autres que le divertissement. La ferveur que la RA a déjà suscitée par le passé avec le jeu Pokémon GO, par exemple, est une preuve indéniable de l'intérêt que le public lui porte. Toutefois elle n’utilise qu’une infime partie des possibilités que cette technologie a dans le ventre. Convaincu par son grand potentiel interactif, social et économique, les gros joueurs de la Silicon Valley, entre autres, travaillent fort pour faire évoluer cet outil/médium et en faciliter son développement. Pour le plus grand plaisir des développeurs et des consommateurs.

  

La vidéo mobile devrait également subir d’importants chamboulements. Alors que l'on remarque une augmentation de la fréquentation des plateformes et des applications de vidéo en continu d’année en année, 2018 sera possiblement le théâtre d’une accélération du “visionnage nomade”. Ainsi, on peut  s’attendre à une multiplication de l’offre, de nouvelles manières de consommer et du contenu bonifié. On ne va pas s’en plaindre.

 

Des révolutions significatives sont également annoncées du coté fintech notamment sur l’aspect sécuritaire des applications de finance, des transactions et du flux de devises en ligne. Un cap à passer pour les générations non natives numériques, de nouvelles habitudes à prendre et une dédiabolisation que certains on déjà connu (dans l’idée) quand le système de carte bancaire a fait son apparition et qu’il a fallu se déshabituer de l’odeur des liasses sous le matelas par exemple.

Enfin, la popularité des applications de transactions P2P (paiement entre particuliers) devrait augmenter et les services proposés être multipliés.

 

Ceci ne représente qu’un mince aperçu de l’évolution prévue pour cette année dans le monde fabuleux des applications. Sans rentrer dans les détails, les assistants vocaux dynamisés, la vente ou encore la livraison à domicile participeront eux aussi activement à l’essor de cette économie florissante.

 

Une chose est certaine, la montée en puissance de l’économie des applis freine considérablement l’utilisation du moteur de recherche Web classique – au point de, bientôt, le ringardiser? ¯\_(ツ)_/¯